ACCUEIL DÉPARTEMENT ENSEIGNEMENTS RECHERCHE ENSEIGNANTS ÉLÈVES RESSOURCES

Livres

– Démosthène, Sur les forfaitures de l’ambassade, édition bilingue commentée, à paraître dans la collection « Scripta Antiqua », Pessac, Éditions Ausonius, 2022-2023.

Démosthène s’est rendu célèbre par le combat acharné qu’il a mené contre Philippe II de Macédoine et son fils Alexandre en mettant son talent d’orateur hors pair au service d’Athènes et des autres cités grecques afin de défendre leur liberté menacée par les ambitions macédoniennes. Trait marquant de cette lutte, la rivalité qui oppose pendant plus de quinze ans Démosthène à Eschine tire son origine de l’affaire dite de « l’ambassade infidèle » pour laquelle nous disposons – fait rare – à la fois du réquisitoire de l’orateur et de la défense de son adversaire. Le plaidoyer Sur les forfaitures de l’ambassade, qui date de 343 avant notre ère, est l’une des compositions les plus connues de Démosthène et, bien que l’orateur ait échoué à faire condamner Eschine, qu’il accuse de s’être vendu à Philippe, elle suscitait dans l’antiquité la plus grande admiration. Cette nouvelle édition critique comprend une vaste introduction qui expose en détail : le contexte historique du plaidoyer, dont la trame repose en grande partie sur la lecture disputée des événements ; son plan et sa composition, très sophistiqués, où l’éthopée – portrait rhétorique de l’accusateur et de l’accusé – tient une place prépondérante ; les controverses entourant la question de sa publication et des révisions éventuelles apportées au discours après la tenue du procès lui-même ; et le style de Démosthène, mélange apparemment contradictoire d’abondance et de vivacité. La partie bilingue associe, face à face, le texte grec du discours qui, muni d’un apparat critique détaillé, a été entièrement revu et corrigé grâce à la consultation des meilleurs manuscrits, et une traduction aussi précise qu’élégante. Enfin, le commentaire, sous forme de notes philologiques, grammaticales, littéraires et historiques, permet d’apprécier toutes les facettes du plaidoyer. L’ouvrage répond ainsi non seulement aux besoins des spécialistes, qui y trouveront toutes les ressources savantes et techniques dont ils peuvent avoir besoin, mais aussi de quiconque s’intéresse à la rhétorique grecque classique et au combat légendaire de Démosthène contre les conquêtes macédoniennes.
 

– Démosthène, Contre Aphobos i & ii, Contre Midias, collection « Commentario », Paris, Belles Lettres, 2017, cxii + 650 p. (en collaboration avec Matthieu Fernandez).

Très jeune, Démosthène (384-322 av. J.-C.) perd son père, un riche homme d’affaires, qui, mourant, confie sa famille et sa fortune à trois proches : Aphobos, Dèmophôn et Thérippidès. Malheureusement, les tuteurs s’approprient l’héritage et Démosthène, devenu majeur, doit les attaquer en justice pour recouvrer son bien, entrant ainsi en conflit avec Midias, qui soutient ses adversaires et devient dès lors son ennemi juré. La haine qui oppose les deux hommes culmine quinze ans après, avec la gifle que Midias assène en plein théâtre à Démosthène alors qu’il finance l’un des chœurs qui s’y produit en l’honneur de Dionysos. Réunis en un même volume, les Contre Aphobos I & II, qui sont les toutes premières compositions de Démosthène, et le Contre Midias permettent de découvrir à la fois l’homme privé et le personnage public jusqu’à la veille de l’ambassade « infidèle » de 346 qui marque la rupture définitive entre l’orateur et les tenants d’une politique plus complaisante vis-à-vis de Philippe II de Macédoine. L’ouvrage propose un texte grec révisé et annoté ; une nouvelle traduction ; et un commentaire détaillé, qui met en évidence le brio de Démosthène et traite les nombreuses questions soulevées par ces trois discours, à commencer par le mystère qui entoure la Midienne depuis l’Antiquité : Démosthène a-t-il bel et bien prononcé son réquisitoire contre le richissime Midias, ou bien a-t-il renoncé contre paiement ?

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS